Document de la SACC.

STANDARD
(Nous remerçions Mr Gérard Casquel pour la traduction de ce document)





Les caractères ethniques du CaneCorso.
par le docteur Antonio Morsiani.

Le comité des juges et le comité exécutif de l’ENCI (Société Centrale Canine
Italienne) a approuvé ce standard depuis 1987.
Position dans la classification scientifique : chien appartenant au groupe
des molossoïdes selon la classification de Pierre Megnin, race concaviligne à
poil court selon Paul Déchambre.
Utilisation : chien de surveillance, de protection, de police et de pistage.
Origines : italiennes, plus précisément du Sud.
Caractères généraux spécifiques à la race: La conformation générale est celle
d'un mésomorphe dont le tronc est plus long que la hauteur au garrot. Il est
harmonique quant au format et dysharmonique quant au profil.
Indice corporel: approximativement 80
Indice thoracique: approximativement 70
Type constitutionnel : Type musculaire (1), constitution normale(2)
La hauteur du thorax est de 5/10 de la hauteur au garrot. De type moyen
grand, fortement construit mais élégant avec des muscles longs et forts, bien
distincts, il exprime force, agilité et résistance.
Intelligent, énergique et équilibré, c'est un chien de garde et de défense
incomparable.
Docile et affectueux avec le maître, amoureux des enfants et de la famille, il
devient, si nécessaire, un terrible et courageux défenseur des personnes, de
la maison et la propriété.
Il se dresse facilement. Dans tous les cas le « corso » fait penser au Mâtin
Napolitain.

TETE

1/parallelisme des faces latéraes du crâne  et du museau (correct) 2/convergence des faces latérales du museau (museau conique défaut)

Brachycéphale. Sa longueur totale atteint les 3.6/10 de la hauteur au garrot.
La longueur du museau est environ égale à 3.4/10 de la longueur totale de la
tête. La largeur bi zygomatique, qui égale la longueur du crâne, est supérieure
à la moitié de la longueur totale de la tête, jusqu'à 6.6/10 de cette longueur.
L’indice céphalique varie de 6,4 à 6,6.
Les axes longitudinaux du crâne et du museau sont légèrement convergents et le
prolongement arrière de la ligne supérieure du canal nasal arrive toujours sous
la protubérance occipitale externe.
Le périmètre de la tête, mesuré aux pommettes est plus du double de la
longueur totale de la tête même chez les femelles.
La tête est modérément sculptée avec les arcades zygomatiques saillantes à
l'extérieur.
La peau est consistante et plutôt adhérente aux tissus sous-jacents, lisse et
assez tendue

Truffe :elle est sur la même ligne que le canon nasal. Vu du côté elle ne doit
pas dépasser de la partie verticale antérieure des lèvres mais être, avec sa
face antérieure, sur la même ligne verticale que l'avant du museau. Ses côtés,
de dessus et de devant, vus de profil, forment un angle droit.
La pigmentation est noire.

Canal nasal :



droit, plutôt plat . En ce qui concerne la longueur et la direction
par rapport avec l’axe du crâne voir à « Tête ». Sa largeur mesurée à mi
longueur, est égale à approximativement 20% de la longueur totale de la tête,
et approximativement à 59% de la longueur du canal nasal.

Lèvres et museau :

1/ proportions correctes du museau et du crâne 2/ museau trop long (défaut) 3/ museau trop court (défaut) 4/ le museau à sa base est plus haut d'1/3 que sa longueur

Vu de devant, les lèvres supérieures forment avec leur
partie inférieure et, plus précisément, à leur disjonction, un "U" à l'envers. La
partie antérieure du museau est plate et carrée. Sa forme carrée est due au
parallélisme des côtés du museau, et à la plénitude et la largeur de la
mâchoire entière. Comme la partie antérieure du museau est
considérablement développée transversalement et verticalement, la partie
triangulaire est large, la cannelure du nez aux lèvres est longue et la distance
entre le stop frontal du nez et la disjonction des lèvres est considérable. Les
lèvres supérieures, vues du côté, pendent modérément (1), donc le profil du
côté inférieur est donné par les lèvres .
Les lèvres inférieures, qui accrochent, forment avec les supérieures une
commissure bien marquée qui laisse voir la muqueuse intérieure de la lèvre.
La commissure représente toujours le point le plus bas de la partie inférieure
du museau, et est placée ouverte un peu en arrière de la ligne verticale du
coin extérieur de l’oeil. Son rebord rond est écarté.
Les lèvres sont plutôt fermes. La largeur du museau doit être presque égale à
sa longueur, qui atteint 3.4/10 de la longueur totale de la tête. Sa profondeur
mesurée depuis le bord supérieur du canal nasal à la commissure est de plus
de 50% de la longueur du museau et est égale à environ 51% de la longueur
totale de la tête. La région suborbitale montre une légère ciselure.

Mâchoires : Très larges, robustes et épaisses avec un très léger
raccourcissement de la mâchoire supérieure, ce qui entraîne un léger
prognathisme. A partir de cela,un allongement de l’arc maxillaire inférieur,
permet le passage des incisives de mâchoire inférieure de seulement 0.5
centimètres devant leurs correspondantes de la mâchoire supérieure. Les
côtés sont très forts, et vus de profil, sont très courbés. Le corps des
mâchoires, solide, gonflé et arqué très en avant, a comme caractéristique
principale un menton marqué sur lequel repose les lèvres supérieures à leur
disjonction. Les dents sont blanches, grandes, et complètes en croissance et
en nombre . Les incisives sont fermement placées sur une ligne droite. Les
canines sont divergentes et écartées en raison du grand développement
transversal de la denture, (chez les mâles les dents canines devraient être au
moins éloignées l'une de l'autre de 5.5 - 5.7 centimètre, au sommet de leur
couronne)

Cassure frontale (Stop) :

1/ convergence (correct) 2/ convergence mais museau long (défaut) 3/biconvergence (hypertype défaut) 4/ parallelisme (défaut) 5/divergence (disqualifiant)

Comme les axes longitudinaux supérieurs du crâne
et du museau sont  légèrement convergents et les sinus frontaux sont très développés, les
os frontaux s’élèvent avec une inclination aigue depuis la base frontale de la
mâchoire supérieure et du nez, créant un creux frontal très marqué (ou Stop).
Vu de profil, les éminences frontales, très développées et s'enflant,et
également les arcades sourcilières proéminentes, aident à accentuer le
passage entre le nez et le front.
Angle des sinus et du front, approximativement 105° - 110°.
Angle du crâne et du frontal approximativement 130°.
Crâne : Pour la direction par rapport à l'axe de museau, voir la "tête". La
longueur est égale à 6.6/10 de la longueur totale de la tête et la largeur (1) est
égale à la longueur. Les arcades zygomatiques sont très développées et
étirées vers l'extérieur .
Vu de devant il est large et légèrement incurvé, vu de côté il dessine une
courbe irrégulière qui, accentuée dans la sous région du front, devient plate
sur la crête sagittale externe(2). Vu de dessus, il semble carré à cause de la
tension des arcades zygomatiques et des muscles puissants qui
l'enveloppent. Les éminences frontales sont bien développées et tendues, le
creux profond frontal et le creux central sont visibles et le sillon est creux. Les
cavités au-dessus des yeux sont légèrement marquées.
Joues : région des masséters pleine et évidente mais pas hypertrophiée.

Yeux :

1/position subfrontale , 10° idéal 2/ position encore frontale mais vers le subfrontal 3/position frontale (hypertype défaut) 4/ position frontale (à la limite du déclassement)

De grandeur moyenne par rapport à la masse du chien, en position
sub-frontale, (inclinaison de l'axe palpébral de 5 à 15°), bien écartés vers
l’extérieur à cause du considérable développement transversal des sinus
frontaux. Ouverture palpébrale presque ovale, globe oculaire légèrement
affleurant, paupières adhérentes avec bord pigmenté de noir.
Les yeux, vus de devant, ne doivent pas laisser voir la sclérotique. Nictitante
fortement pigmentée. Iris le plus foncé possible en relation avec la couleur de
la robe. Regard intelligent et vigilant.

Oreilles : De grandeur moyenne en rapport avec le volume de la tête et du
format du chien, recouvertes de poil ras, de forme triangulaire avec des
sommets plutôt nets et cartilage épais, insertion haute, très au dessus de
l'arcade zygomatique, larges à la base, pendantes, adhérentes aux joues sans
dépasser la gorge, saillantes vers l'extérieur et légèrement relevées à leur
point d'attache, elles sont portées semi dressées quand le chien est attentif.
Pour obtenir qu’elles se dressent, elles sont généralement amputées en forme
de triangle équilatéral.

CORPS

proportions importantes



Cou :

1/ encolure de cygne 2/ encolure massive

Fort, avec une abondance des muscles, de section ovale, très sec, avec
attache de la nuque marquée; il a la partie supérieure (ou dorsale) légèrement
convexe et la partie inférieure (ou avant, ou ventrale) pratiquement sans
fanon. La longueur du cou (mesurée de la jonction de la nuque et du crâne
jusqu’au garrot) égale la longueur totale de la tête, qui représente 3.6/10 de
la taille au garrot
Le diamètre transversal est environ 2.4/10 de la taille au garrot. Le diamètre
inférieur est approximativement 3/10 de la taille au garrot. Harmonieusement
joint au garrot, aux épaules et au poitrail, le cou a une direction idéale à 45° du
sol et à angle droit avec l'épaule. La cannelure intermaxillaire a la peau
adhérente. La gorge doit être le plus possible nette et avec peau modérément
lâche

Tronc : .La longueur du tronc, mesurée de la pointe de l'épaule (angle
externe entre l’omoplate et l'humérus) à la pointe des fesses (partie arrière de
l'ischion) excède de 11 % la taille au garrot.

Poitrail : Large, bien incliné et ouvert, avec des muscles pectoraux très
développés. Sa largeur, en strict rapport avec l'amplitude du thorax, atteint
35% de la hauteur au garrot. La pointe du manubrium se trouve au même
niveau que la pointe de l'épaule. De profil, le poitrail est bien proéminent en
avant des membres et légèrement convexe.
Thorax : La fonction du Cane Corso comme chien de travail, impose des
besoins considérables dans le secteur des poumons et du système
cardiovasculaire. Le thorax doit donc être bien développé dans les trois
dimensions (hauteur, largeur, profondeur) et dans son périmètre.
La hauteur habituellement mesurée à partir du dessus du garrot(1) jusqu'à la
partie la plus inférieure du sternum doit être égale à la moitié de la taille au
garrot, ainsi, étant donné que le thorax est incliné vers le coude, le dessus de
l’olécrane et le profil de sternum (dans sa partie la plus proche du sol) sont
équidistants entre le sol et le garrot.
La largeur est mesurée dans la partie la plus convexe des côtes, c’est à dire
chez les Cane Corso à la moitié de leur hauteur (diamètre transversal) et elle
est égale à 35% de la taille au garrot. Le diamètre transversal diminue
légèrement vers la région du sternum, sans former une carène.
La profondeur, mesurée à partir de la pointe du sternum jusqu'au milieu de la
pénultième fausse côte, est tout à fait considérable en raison de la largeur et
de l' inclinaison des côtes du poitrail et de l’importance que cela induit des
espaces intercostaux. Elle est égale à 55% de la taille au garrot.
Le périmètre thoracique, mesuré derrière les coudes, dépasse les 35% de la
taille au garrot. L'indice thoracique est de 70. La région sternale est sèche,
longue, large( c’est à dire en relation avec le considérable développement du
thorax) et vu de profil elle ressemble à une courbe avec large rayon qui
remonte doucement vers l’abdomen.

Côtes: Longues, obliques (incurvées vers l'arrière), larges et bien cintrées
mais sans excès. Les quatre fausses côtes sont longues, obliques et ouvertes.

Garrot : Le garrot qui s'élève nettement au-dessus du plan dorsal et dépasse
le niveau de la croupe, est haut, long (c’est à dire tendu vers l’arrière), large(à
cause de l’ouverture des omoplates) sec et harmonieusement lié au cou et au
dos.

Dos :


ligne dorsale défectueuse (cyphose) défaut                                        ligne dorsale souple (lordose) défaut


II est large, avec plusieurs muscles formant la ligne supérieure de la
totalité du tronc, s'élevant légèrement de l’arrière vers l'avant et avec un profil
strictement droit. Sa longueur est d’environ 32% de la taille au garrot.

Lombes : La région lombaire, est un pont entre les parties arrière et avant.
Elle doit être courte, large, bien jointive entre le dos et la croupe. Il y a
abondance de muscles,très solide et,vue de profil, elle est légèrement
convexe. Sa longueur légèrement plus importante que sa largeur, est égale à
20% de la taille au garrot (mesurée à partir de l'insertion vertébrale de la
dernière côte à l'angle extérieur de l'iléon).

Abdomen et flancs : L'abdomen, qui est bien joint aux côtés et à la région
hypocondriaque, n'est pas creusé et, vu de profil, remonte du bord du sternum
à l'aine en courbe douce. La région lombaire étant très compacte, les côtes
étant très pliées vers l'arrière et la région coxale légèrement inclinée, les
flancs sont très courts, comme les lombes. Le creux des flancs est donc peu
prononcé.

Croupe : Elle est longue, un peu ronde grâce à un grand développement
musculaire . La longueur(1) ,mesurée de l'arête de la hanche à l'arête des
fesses, est égale à 32% de la taille au garrot. Sa largeur moyenne(2)est égale
à 23% de la taille au garrot. Son inclinaison sur l’ horizontale à la base de
l'iléon et de l’ ischion(axe coxal)) est de 28° - 30°, et à la base de la ligne du
sacrum et du coccyx [le profil supérieur de la culotte(3)] de 15° - 16°. Par
conséquent la croupe est légèrement inclinée(4).

Queue: Insertion plutôt haute sur la croupe, grosse à la racine et pas trop
effilée à l’extrémité .Quand elle pend la pointe ne dépasse pas le jarret.
Portée basse au repos, horizontale ou un peu plus haut que le dos en action.
Elle ne doit jamais être incurvée en boucle ou relevée en chandelle. Amputée
à la 4ième vertèbre.

Organes sexuels : Mâle : testicules développés normalement, mobiles dans
les bourses et descendus dans le scrotum.


MEMBRES ANTERIEURS



1/ antérieur correct 2/ antérieur serré (défaut) 3/antérieur large (défaut) 4/ coudes ouverts (défauts) 5/cagneux (défaut) 6/panard (défaut)


Epaule : Longue, oblique, forte, composée de muscles longs et forts, bien
divisés et nets. Elle est adhérente au thorax mais libre en mouvement. Sa
longueur du sommet du garrot à la pointe de l'épaule correspond à 30% de la
hauteur au garrot et son inclinaison sur l’horizontale oscille autour de 48 à 50°.
Par rapport au plan médian du corps, les pointes des omoplates(1) sont
légèrement écartées entre elles.

Bras : légèrement plus long que l'épaule, fort avec un développement osseux
et musculaire optimum, bien collé au tronc dans les 2/3 supérieurs, mesuré de
la pointe de l'épaule à la pointe du coude il a une longueur correspondant à 31
- 32% de la hauteur au garrot et une inclinaison sur l'horizontale d'environ 58 à
60 °. Sa direction longitudinale est parallèle au plan médian du corps. L'angle
scapulo-huméral oscille entre 106° et 110°.

Avant bras : L'avant bras est parfaitement vertical, de section ovale, bien
musclé en particulier dans son tiers supérieur, avec une ossature très forte et
très compacte. Sa longueur mesurée de la pointe du coude à la première
articulation carpienne est un peu supérieure à celle du bras et correspond à
32-33% de la hauteur au garrot. Son périmètre, mesuré juste en dessous du
coude est égal à 39% de la taille au garrot.
Il y a un sillon médio carpien très marqué.

Les coudes : longs et proéminents, plaqués mais non serrés contre la cage
thoracique, couverts de peau sèche, doivent avec les humérus se trouver sur
un plan rigoureusement parallèle au plan sagittal du tronc. Cette condition est
indispensable pour avoir une perpendicularité régulière.
La pointe du coude (épiphyse de l’olécrane) est située sur la verticale
abaissée de l'angle postérieur( ou arrière) de l'omoplate au sol.

Carpe : Vu de face, il suit la ligne droite verticale de l'avant bras. Il est sec,
large, mobile et épais(2), sans marque d’exostose. Son périmètre va jusqu’à
26% de la taille au garrot.
A son bord postérieur l'os pisiforme est fortement projeté en arrière.

Métacarpe : le métacarpe de grosseur un peu inférieure à l'avant
bras(périmètre égal à 22-23%de la hauteur au garrot) est très robuste, sec,
élastique, légèrement incliné, et pas très long. Sa longueur doit tout de même
dépasser le sixième de la hauteur du membre antérieur au coude. Vu de face
il suit la ligne perpendiculaire de l'avant bras et du carpe. Vu de profil il forme
avec le sol un angle d’environ 75°.

Pied :

à gauche pied correct (de chat)
                                                                                          à droite pied  incorrect (de lièvre)

De forme ronde, avec des orteils très serrés et arqués( pieds de chat).
Soles sèches et dures. Les ongles sont forts, recourbés et pigmentés. Il y a
également une bonne pigmentation des coussinets plantaires.

MEMBRES POSTERIEURS


1/postérieur correct 2/postérieur cagneux (défaut) 3/derrière fermé (défaut) 4/ jarrets serrés (défaut) 5/ derrière ouvert (défaut)


Cuisse : elle est longue et large avec des muscles saillants et bien distincts,
légèrement convexe dans sa partie arrière. Elle a un périmètre, mesuré à
l’aine, pas éloigné de 70% de la hauteur au garrot. La crête arrière est bien
marquée. Sa longueur dépasse les 33% de la hauteur au garrot et sa
largeur(1) n'est jamais inférieure à 25% de cette hauteur. L'axe du fémur, un
peu oblique de haut en bas et d'arrière en avant, a une inclinaison de 70° sur
l'horizontale et forme avec l'axe du coxal un angle un peu plus que droit (angle
coxo-fémoral). Le plan vertical passant par la cuisse, par rapport au plan
médian du corps est imperceptiblement divergent vers le bas, même s’il
semble pratiquement parallèle.

Jambe : elle est longue, avec une forte ossature et musculature. La
cannelure de la jambe est bien visible et elle a des tissus sous cutanés libres.
Sa longueur correspond à 32% de la hauteur au garrot et son inclinaison de
haut en bas et d'avant en arrière est d'environ 50° sur l'horizontale. L’angle
entre l’os de la cuisse, la rotule et le tibia est d’environ 120°. Sa direction est
parallèle au plan médian du corps.

Jarret : il est large, épais, sec, net, avec une saillie osseuse bien visible. La
pointe du jarret qui est bien prononcée laisse voir clairement la continuation de
la cannelure de la jambe. La distance de la pointe du jarret à la pointe du pied
(jusqu’au sol)ne doit pas dépasser les 26% de la hauteur au garrot. Vu de
derrière la ligne verticale allant de la crête du jarret ( somment du talon) doit se
confondre avec la ligne abaissée de la pointe des fesses vers le sol. Sa
direction est parallèle au plan médian du corps. L'angle entre le tibia et le
métatarse est d'environ 140°.

Métatarse : de forte épaisseur, sec, plutôt court, cylindrique et toujours
perpendiculaire au sol que ce soit de profil ou de derrière. Sa longueur
correspond à environ 15% de la hauteur au garrot (tarse et pied exclus).
Quand le chien est placé, vu de côté, il est régulièrement perpendiculaire si la
ligne verticale descendue de la pointe des fesses arrive sur le bout des doigts.
Sa face interne ne doit pas comporter d'ergots.

Pied :

pied bien serré à gauche, à droite pied écrasé

légèrement plus ovale que les antérieurs avec les phalanges moins
arquées.

Robe : poil court(1), de texture vitreuse, brillant, adhérent, plaqué, très dense,
avec un léger sous poil qui augmente l'hiver(mais jamais il ne dépasse le poil
de couverture). Sa longueur moyenne est de 2-2,5 cm. Sur le garrot, la
croupe, le coté postérieur des cuisses, et la queue il peut atteindre 3 cm sans
faire des franges. Sur le museau les poils sont très courts, lisses et adhérents
et ne dépassent pas 1-1,5 cm.

Couleurs de robe :

   
             sujet bringé                         sujet fauve masque noir                        sujet froment
                                                                                                                (fauve clair masque gris)

 
sujet gris bringé                             sujet noir


Noir, gris plombé, ardoisé, gris clair, fauve clair, fauve
orangé, fauve obscur et bringé(2). Sur les sujets fauves il y a un masque noir
dont l'extension se limite au museau et ne doit pas dépasser au-delà des
yeux. Une petite tâche blanche sur la poitrine, sur le dessus des pieds et sur le
nez est acceptée.

Peau : Plutôt épaisse, sèche, avec peu de tissus sous cutanés et de ce fait
pratiquement adhérente partout. Le nez est pratiquement sans ladre. La tête
ne doit pas avoir de rides. La pigmentation des muqueuses et de la sclérotique
est noire. La pigmentation des coussinets et des ongles doit être obscure.

Hauteur au garrot:
Pour les mâles:de 64 à 68 cm
pour les femelles: de 60 à 64 cm
Une tolérance de +/- 2 cm.

Poids:
mâles: de 42 à 50 Kg rapport poids/taille(3) = 0,710
femelles: de 38 à 45 Kg rapport poids/taille = 0,680

déroulement:Longues étapes, trot étiré, quelques étapes de galop.
Allures :

développement du trot

pas long, trot allongé, quelquefois au galop.




DEFAUTS DE CONSTRUCTION

Dispositifs généraux:
Vue d’ensemble : grossier, trapu, lourd ou trop léger.
Dysharmonie entre la tête et le tronc. Structure spongieuse ou ossature
mince, manque de symétrie. Ressemblant au Mâtin Napolitain ou au
Greyhound.

Tête : Parallélisme. Divergence (disqualification). Trop courte, trop longue,
grossière. Rapport incorrect entre le crâne et le museau. Dysharmonie dans le
rapport de la longueur à la largeur.

Truffe : Petite, basse ou haute par rapport au profil du nez, dépassant ou en
retrait par rapport à la ligne verticale du côté frontal du museau, les narines
pas bien ouvertes, ailes du nez épaisses, traces de manque de pigmentation,
ou manque complet de pigmentation (disqualification).

Canal nasal : court, long, étroit, voûté. Profil creux ou bombé(disqualification),
lignes latérales convergentes

Lèvres et museau : museau trop court ou trop long. Développement
transversal ou vertical insuffisant de la partie frontale du museau (défaut très
sérieux). Côtés convergents du museau avec comme conséquence la taille
insuffisante du devant du museau (si trop, disqualification).
Lèvres pas assez ou trop développées ou pendantes tellement qu'elles
recouvrent la commissure des lèvres. Commissure des lèvres ouverte. La
disjonction des lèvres en "V" retourné ou allant directement jusqu’à la plaque
triangulaire, cannelure courte entre le nez et des lèvres. Région sub-orbitale
très ciselée , creuse ou pleine..

Mâchoires: Faibles. Endognathisme (overshot) (disqualification), excès de
prognathisme. Profil des mâchoires trop droit(en spatule) ou trop courbé.
Menton en recul. Des petites dents, insuffisantes, des incisives installées sur
une courbe, implantées vers l’horizontale ou transversalement,des anomalies
dentaires.

Crâne: court ou trop long par rapport à la longueur totale de la tête, petit, étroit
aux pommettes, trop large, trop plat, en dôme, sphérique , le front dépassant
un peu en avant (défaut sérieux), trop volumineux,plat(très sérieux défaut).. La
cavité entre le nez et le front peu marquée (défaut sérieux) ou trop. Sinus
frontaux étroits, arcades sourcilières aplaties. Croissance insuffisante ou
exagérée des muscles de la mâchoire, os occipital et crête sagittale petits ou
trop marqués. Sillon médian pas visible (défaut très sérieux) ou trop marquée.
Creux au dessus des orbites) trop profond ou plein.

Joues. Région des masséters plate ou maigre ou excessivement lourde,
gonflé et hypertrophique.

Yeux, petits (microphtalmie). Trop petits(disqualification). En
avant (exophtalmie), enfoncés (enophtalmie). Trop étroits, trop écartés. Yeux
totalement ronds ou en forme d’amande. Pas en position sub-frontale c’est à
dire Inclinaison insuffisante de l'axe palpébral (en dessous de 5°) ou exagéré
(plus de 15°). En position latérale ou extrêmement latérale= disqualification .
Manque partiel de pigmentation dans la zone palpébrale ; ou total : si monolatéral,
défaut très sérieux, si bilatéral, disqualification.
Ectropion, entropion, strabisme, regard indirect, soupçonneux.

Oreilles. Insertion trop basse, trop étroites, trop larges, couvertes de poils
non-courts, mal coupées, mal portées.

Cou. Trop large, lourd, collant, court, faible, pas bien lié au garrot, à la cage
thoracique et aux épaules,disjonction avec la nuque pas nette, convexité
insuffisante de son profil supérieur, fanon marqué.

Tronc: diamètre longitudinal plus haut ou inférieur à la longueur standard.

Poitrail: peu descendu, étroit (certainement au-dessous de 35% de la taille au
garrot), trop large (certainement plus de 35% de la taille au garrot), avec peu
de muscles, avec un profil plat, os du sternum en "Y" pas au même niveau
que les épaules, (si localisé plus bas, défaut très sérieux)

Thorax: Croissance insuffisante ou exagérée des trois dimensions(verticale,
transversale et sagittale), périmètre insuffisant, diamètre transversal excessif
ou largeur maximum pas à mi hauteur de la cage thoracique. Appendice
xiphoïde noué vers l’intérieur,région sternale petite.

Côtes: plates, courtes, peu obliques, insuffisamment inclinées vers l'arrière,
cintres peu ouverts, espaces intercostaux étroits , fausses côtes petites, peu
cerclées, non ouvertes et basses.

Garrot: court, plat, court et bas ( très mauvais défaut), court et haut, pas bien
jointif au cou et au dos.

Dos: Court(défini comme étant à moins de 32% de la taille au garrot), long
(défini comme étant à plus de 32% de cette taille), avec un profil discontinu,
cyphose, lordose, horizontal ou pire, incliné d’arrière en avant.

Lombes: Longue (définie comme étant à plus de 20 % de la taille au garrot),
plate, étroite, pointue, très arquée, avec peu de muscles, trop faibles sous la
pression, pas bien liées avec le dos et la croupe, instable.

Abdomen et flancs: abdomen mal joint, creusé, rétracté, avec profil droit.
Flancs longs , creux ou trop pleins.

Organes sexuels: monorchidie (disqualification), cryptorchidie
(disqualification). Développement incomplet d'un ou des deux testicules
(disqualification).

Croupe : courte, étroite, mince, pointue, creuse.

Queue: anourie, brachyourie, basse insertion, déviation.

MEMBRES ANTERIEURS

Epaule: courte, droite, mince, avec des muscles insuffisants, ouverte avec un
creux derrière l’omoplate, lourdes, pleines,sillons relâchés des omoplates,
trop décollées ou trop serrées.

Bras: court, trop incliné ou trop droit, avec peu de muscles, une structure
légère des os, pas parallèle au plan médian du tronc. Angle entre l’omoplate et
l'humérus trop ouvert (excédent 115°) ou trop fermé (au dessous de 110°).

Avant bras: court, rond, faible, mal dirigé, maigre, mince, faible structure
osseuse, grossier, spongieux, arqué en dehors du radius, cannelure pas bien
nette, coudes qui s'ouvrent, serrés, flottant, pas parallèles à l'axe médian du
tronc, olécrane peu ressorti ou éloigné de la verticale de l'angle du coude ou
de l'épaule vers le sol. Légère cavité des aisselles, hauteur du coude au sol
inférieure à la moitié de la taille au garrot ou très supérieure.

Carpe: avec une texture spongieuse, de la graisse, hypertrophique, trace
d’exostose , étroit, petit, faible, fatigué, creux, fluctuant, peu mobile.
Métacarpe: faible, gras, peu élastique, peu solide, lâche, formant avec le sol
un angle considérablement supérieur à 75° (en général, court et droit jointé),
ou s'abaissant considérablement,(en général,long et bas jointé), aucune
perpendicularité vu de devant (déviation à l'intérieur ou en dehors de la ligne
verticale).

Pied : pied de lièvre, trop long, trop grand, dévié, avec des doigts ouverts ou
peu arqués,plat, plante du pied plate, plante du pied et sole avec un tissu
mince, avec une pigmentation insuffisante,coussinets digitaux charnus, mal
disposés, ongles faibles, peu courbés, partiellement ou totalement sans
pigmentation (mauvais défaut).

MEMBRES POSTERIEURS

Cuisse: courte, étroite, plate, trop oblique (clairement au-dessous de 70°) ou
trop droite ( excédent nettement 70°). Partie arrière droite ou, pire, avec un
creux , périmètre considérablement en dessous de 70% de la taille au garrot.

Jambe: faible, courte, (certainement en dessous de 32% de la taille au garrot),
structure légère des os, cannelure peu marquée. Trop ou peu incliné. L'angle
entre le fémur, genou et tibia supérieur ou inférieur à120°. Pas parallèle au
plan médian du corps.

Jarret: étroit, clair, mince, instable, inversé, trop haut(plus de 26% de la taille
au garrot), non perpendiculaire. L'angle entre Tibia et métatarse est supérieur
ou inférieur à140°.

Métatarse: mince, faible, long, et non perpendiculaire,avec ergot.

Pied: même chose que pour les membres avant

Robe: poils très courts, mi longs, légèrement ondulés, non plaqués, frangés,
de texture non vitreuse, ne brillant pas.

Couleurs: toutes les couleurs non admises, un masque noir dépassant les
yeux, des tâches blanches trop importantes.

Peau: trop mince, trop épaisse, lâche, trop abondante, tissus cellulaires trop
important, formant des plis et des rides, fanon marqué. Traces de
dépigmentation, (truffe, paupières, muqueuse des lèvres, plante et coussinets
des pieds, ongles, vulve,anus) ; dépigmentation bilatérale totale des paupières
et totale de la truffe (disqualification)

Taille au garrot: insuffisante ou exagérée.

Tempérament: timidité, apathie, indocilité, agressivité (disqualification)

Allures:courtes, sautantes, basculées, à l’amble, mouvements instables et
raides .



Généré par : Caningest               

Canin L

La forme de ce site (choix, plan, disposition des matières, moyens d'accès aux données, organisation des données)
Tous les textes, commentaires, ouvrages, illustrations, logos, images, photos, reproduits sur le site
sont réservés au titre du droit d'auteur ainsi qu'au titre de la propriété intellectuelle et pour le monde entier.
Ils sont la propriété exclusive Du propiétaire de ce site. Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite.